dimanche 7 janvier 2018

Ukraine: la diaspora hongroise craint une assimilation linguistique forcée

"A entendre les passants discuter avec les vendeurs dans la rue centrale de Beregové, on pourrait se croire en Hongrie. Or, la petite ville est en Ukraine et aujourd'hui ses habitants sont inquiets des desseins de Kiev qui a voté une loi renforçant la place de l'ukrainien à l'école.
"L'establishment de Kiev a fait une bêtise !" s'insurge Fedir Chandor, professeur à l'université d'Oujgorod, chef lieu de la région, la Transcarpatie.
En Transcarpatie, 8 % de la population, soit environ 100.000 personnes, ont le hongrois comme première langue et de nombreuses enseignes sont écrites dans les deux langues.
Les écoles hongroises dispensent leur enseignement en hongrois, et l'ukrainien y est considéré comme une matière." La suite sur lepoint.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire