samedi 27 janvier 2018

Qui a peur de George Soros ?

"Parrain d’ONG et de centres d’enseignement partout dans le monde, notamment en Europe de l’Est, ce philanthrope américain de 87 ans est devenu ces dernières années l’ennemi public numéro un dans la région, notamment dans son pays natal, la Hongrie. En novembre 2017, le bimestriel américain Foreign Policy est revenu sur la vague anti-Soros, un phénomène désormais mondial.
À l’hiver 2016, alors que les manifestants anticorruption déferlaient dans les rues de Bucarest, un présentateur télévisé accusa le milliardaire philanthrope juif américain d’origine hongroise George Soros d’avoir payé des chiens pour qu’ils manifestent. Le mouvement de protestation qui se déroulait dans la capitale roumaine, déclenché par un texte de loi voté la nuit en catimini pour décriminaliser les faits de corruption, était le plus important qu’ait connu le pays depuis la chute du communisme, en 1989. Romania TV – une chaîne qui, si elle n’est pas la télévision d’État officielle, est favorable au régime – a prétendu que les manifestants avaient été rémunérés. “Les adultes ont été payés 100 lei [21,50 euros], les enfants 50 lei [10,80 euros] et les chiens 30 lei [6,50 euros]”, affirma un présentateur." La suite sur courrierinternational.com (article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire