mardi 16 janvier 2018

Le Premier ministre roumain démissionnaire menace la minorité hongroise

"Ayant quitté ses fonctions lundi 15 janvier, Mihai Tudose a provoqué l’ire des Hongrois de Transylvanie en déclarant, mercredi 10 janvier, qu’il les pendrait à côté du drapeau autonomiste si celui-ci continuait d’apparaître devant les institutions publiques locales. Colère et déception unanimes dans la presse hongroise, tandis qu’à Bucarest, les journaux accusent le voisin magyar de surenchère.
Onze mois avant son centenaire qu’elle fêtera le 1er décembre, la Roumanie s’offre un énième bras de fer avec la Hongrie sur la question sicule, qui concentre les crispations des magyarophones de part et d’autre de la frontière délimitée dans le traité de Trianon du 4 juin 1920. Interrogé mercredi 10 janvier par la chaîne Realitatea TV, le chef social-démocrate du gouvernement Mihai Tudose, ayant finalement démissionné hier soir, s’est attiré les foudres de Budapest en parlant de “pendre” les Sicules en compagnie de leur oriflamme bleu et jaune. Une déclaration jugée “profondément scandaleuse” par le ministre de la Chancellerie hongroise János Lázár, qui attend toujours les excuses de Bucarest." La suite sur courrierinternational.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire