samedi 27 janvier 2018

Exposition Géraldine Apponyi du 20 février au 4 mars 2018 au Château Károlyi à Fehérvárcsurgó

Apponyi Geraldine kiallitás
A magyar « fehér rozsa », albán kiralynő
emlékezések (1915-2002)

Megnyitja Február 20.- án, 12:00 órakor Őexcellenciája Arian Spasse albán nagykövet úr

A megnyitón Joséphine Dedet Geraldine-t bemutató életrajzi könyve új magyar nyelvű kiadásának (Európa Kiadó) dedikálása követi albán történelmi bemutató keretében.


Source : Facebook
 
****** 

Announcement
On 20 February, at 12:00, a photo exhibition titled “Geraldine Apponyi, the White Rose of Hungary – Queen of Albanians – Memories” will take place in Károlyi Kastély, Fehérvárcsurgó. The exhibition comes as a cooperation between the Embassy of Albania in Budapest and József Károlyi Foundation. Mrs. Josephine Dedet, writer and author of the book “Geraldine – The Queen of Albanians”, will attend the ceremony. The members of the Albanian community in Hungary, the Albanian students and their foreign friends, as well as our Hungarian friends are invited to participate in the ceremony.
Address: Károlyi Kastély, 8052 Fehérvárcsurgó, Petőfi S. u. 2.
RSVP : Tel. 01 336 1098 e-mail: embassy.budapest@mfa.gov.al
Tel. 06 21 311 04 26 e-mail: info@karolyikastely.hu ; angelica@karolyikastely.hu


Le 27 avril 1938, Géraldine Apponyi, issue de la noblesse hongroise, surnommée « la rose blanche de Budapest » en hommage à sa beauté, épouse Zog Ier, roi des Albanais. De la gloire à l'exil, le destin hors normes d'une reine d'un an, dont la trajectoire lumineuse traverse près d'un siècle d'histoire européenne, du démantèlement des Balkans à la montée des fascismes, de la guerre froide à l'ère postcommuniste.

Avec l'arrivée de Géraldine Apponyi à la cour de Tirana en 1938, le glamour et la modernité entrent en Albanie. De mère américaine et de père hongrois, de confession catholique et apparentée à toutes les familles royales de la vieille Europe, la « Rose blanche de Hongrie » tombe sous le charme du petit État des Balkans et de Zog Ier, son souverain musulman. Si la rencontre a été arrangée, le coup de foudre surprend la jeune comtesse et le roi dès le premier regard, dès le premier bal.
Mais, un an plus tard, c'est le drame : l'Italie fasciste envahit l'Albanie et, tandis qu'elle vient de mettre au monde le prince héritier Leka, la reine doit fuir. Commence alors pour elle une vie d'errance, plus de soixante années d'exil qui ne prendront fin qu'en 2002, lorsque Géraldine rentrera triomphalement dans une Albanie délivrée du communisme.
De l'Empire austro-hongrois à la montée du nazisme, de la guerre froide à la chute du mur de Berlin, Géraldine, reine des Albanais est une superbe fresque historique où l'épopée lumineuse et tragique de l'héroïne se confond avec celle d'une Europe à jamais disparue.

Éditions : Belfond

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire