samedi 6 janvier 2018

"Dernier jour à Budapest" : Chiche, osez découvrir un grand écrivain peu connu en France!

Rien de tel pour se mettre en forme culturellement en début d'année que de découvrir un écrivain exceptionnel. Avec le dernier livre de Sandor Marai, vous allez être servi. Epaté et ravi...

DERNIER JOUR A BUDAPEST
de Sandor MARAI
Ed. Albin Michel

RECOMMANDATION
EXCELLENT
THEME
Sandor Marai offre au lecteur une balade poétique et nostalgique dans sa ville, le Budapest d'avant-guerre, une ville au manteau devenu trop grand depuis la chute de l'empire et la réduction du pays à la portion congrue par l'effet des mutilations hasardeuses du Traité de Trianon. Pour l'exercice, Marai prête ses traits à son maitre, Gyula Krudy baptisé Sinbad par référence au marin éponyme.

Marai ou Sinbad comprennent et incarnent l'âme magyare, la mélancolie de ce peuple mêlé de Celtes, Mongols et autres Tatares, ce peuple altier de la Mitteleuropa à l'aube de son anéantissement par l'effet conjugué de la guerre, du nazisme et du communisme. Sinbad connait aussi tous les contours du Danube, tous les recoins de Buda et de Pest, deux villes qui n'en font plus qu'une. Il va la parcourir, peut-être pour la dernière fois, au rythme d'une calèche, le temps d'une seule journée, pour se rendre d'un café à l'autre, du Valeria au Balaton, boire une eau de vie de prune au Chicago et s'échouer finalement au London, un hôtel-restaurant qui incarne à lui seul sa vie et ses attachements." La suite sur atlantico.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire