mardi 30 janvier 2018

Bruxelles songe à priver de fonds les pays «rebelles»

"L’Union européenne entend rappeler à ses membres «déviants» sur l’Etat de droit qu’elle ne constitue pas qu’un marché économique mais qu’elle représente aussi une communauté de valeurs.
L'idée était déjà dans les cartons, mais l’accumulation des problèmes en quelques mois l’a convaincue: la Commission européenne va bel et bien réfléchir à la façon dont l’UE pourrait conditionner l’octroi de fonds européens au respect par ses Etats membres des règles élémentaires de l’Etat de droit. Et cela dans un avenir très proche. Sans le dire, c’est bien des pays comme la Pologne, la Hongrie ou encore la Roumanie qui se retrouvent dans le viseur. La République tchèque avec son chef de gouvernement, Andrej Babis, soumis lui-même à une enquête de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF), pourrait aussi être inquiétée." La suite sur letemps.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire