samedi 12 août 2017

Pékin veut moderniser la voie ferrée qui relie la Grèce à la Hongrie

« Nouvelles routes de la soie » 7/8. Le chantier de 1,8 milliard de dollars permettrait de relier Belgrade à Budapest en trois heures, au lieu des huit nécessaires actuellement.

C’est devenu l’arlésienne des sommets qui réunissent chaque année les dirigeants chinois et ceux de l’Europe émergente : Pékin tente de faire avancer les négociations pour moderniser le tracé du chemin de fer qui relie, sur environ 1 500 kilomètres, le port du Pirée, en Grèce, à Budapest, en Hongrie. Le projet a même un nom, c’est la « route express terre mer ».
La Chine a signé en 2014 un accord avec la Hongrie, la Serbie et la Macédoine, mais depuis, les discussions avancent très lentement. Selon le Financial Times, qui reprend des informations des médias chinois, un contrat entre le gouvernement hongrois et Pékin aurait été paraphé en novembre 2016, concernant le tronçon allant de Budapest à la frontière serbe. Le ministère hongrois concerné n’a pas répondu aux sollicitations du Monde." La suite sur lemonde.fr (article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire