vendredi 14 juillet 2017

Hongrie: le procès du «camion charnier» dévoile l’ampleur du trafic de réfugiés

"Le 27 août 2015, les corps de 71 réfugiés étaient retrouvés dans un camion frigorifique abandonné en Autriche, non loin de la frontière hongroise . Depuis trois semaines, le procès d’un réseau de passeurs se tient devant un tribunal hongrois. L’enquête montre comment ce groupe, dirigé par un Afghan entouré de Bulgares, avait méthodiquement organisé ce lucratif trafic d’êtres humains.

Kecskemét (Hongrie), de notre envoyée spéciale.-  La salle d’audience impériale – avec ses décorations à la gloire de François-Joseph et de sa femme Sissi – n’avait sans doute jamais vu tel spectacle. Dix accusés, encadrés par des forces spéciales, pénètrent l’un après l’autre dans le tribunal de Kecskemét, à 90 kilomètres au sud de Budapest. C’est un procès sans précédent dans l’histoire judiciaire du pays : celui d’un réseau de passeurs responsable d’un drame qui avait bouleversé toute l’Europe fin août 2015. La mort par asphyxie, dans le camion qui les transportait vers l’Autriche, de 71 réfugiés, hommes, femmes, enfants, originaires de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan et d’Iran." La suite sur mediapart.fr (article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire