mercredi 12 avril 2017

Il est temps de faire reculer Viktor Orbán, le pionnier du populisme

"En s’attaquant à l’Université d’Europe centrale de Budapest, Viktor Orbán a sans doute fait un mauvais calcul. Donald Trump et les conservateurs européens ne pourront le suivre, estime le professeur Jan-Werner Müller, expert du populisme.
En Europe, Viktor Orbán a été le premier populiste à prendre la tête d’un gouvernement. Depuis 2010, il a affaibli les contre-pouvoirs de la Hongrie, réduit le pluralisme des médias et créé un système de capitalisme de copains, les liens avec son parti devenant le garant du succès économique. Il a par ailleurs procédé à une forme d’automutilation nationale particulièrement préjudiciable dans le monde actuel: plutôt que de promouvoir l’enseignement et l’ouverture comme clés de la compétitivité globale, son gouvernement a considérablement réduit les budgets de l’éducation." La suite sur letemps.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire